Action a dividende ou a croissance?

Hello,
Suite a mes deux post, dans celui oĂą je demandais des avis sur mes portfolios.
L’on m’a dit que vu mon âge (22 ans), et le fais que je n’ai pas besoin de rentrer d’argent régulière, il serait avantageux de plutôt miser sur des actions a croissance plutôt qu’a dividende.

Mais du coup je comprends mal, mon but est d’obtenir ma liberté financière et j’investis entre 500€ et 1000€/mois reparti sur un PEA et un CTO (transition en cours).

Le but d’une action a croissance, est de l’acheter basse pour la revendre beaucoup plus chère dans plusieurs années, mais du coup c’est du one shot ? Dans le sens où une fois l’action vendu baaah on ramasse la plus-value mais c’est fini ?

Alors qu’avec les dividendes, la plus-value a la revente sera surement moindre (enfin si l’on s’en sépare, vu que le but n’est pas de la revendre), du coup cela permet d’avoir des revenus passif plusieurs fois, et surtout de profiter des intérêt composé.

Du coup j’aimerai savoir, si j’ai juste mal interprété le message, où si je n’ai pas compris quelque chose ?

Voilà voilà, merci d’avance et bonne journée a vous !!

Dans l’absolu, oui, il est préférable de miser sur des actions de croissance quand on est jeune plutôt que sur des dividendes. Pourquoi ? Tout simplement parce que lorsque des dividendes sont versés, l’État se sert au passage (sur CTO), ce qui fait que la perception d’un dividende entraîne une perte de valeur pour l’actionnaire. L’effet boule de neige (la puissance des intérêts composés) est donc moindre.

Illustrons ce propos
Supposons une société détenue sur CTO, dont le cours est de 100. Elle verse un dividende de 5%. Son cours s’ajuste mécaniquement lorsque le dividende est détaché. Il s’établit donc automatiquement à 95, les 5 manquant représentant le dividende.
Sauf que l’investisseur ne touchera pas ces 5, puisque l’État va prendre ses 30% de Flat Tax au passage. Ainsi, l’investisseur ne percevra, en net, que 3,5.
Si on fait le calcul, 95 + 3,5 = 98,5 < 100. Le dividende s’avère donc être une perte de valeur pour l’actionnaire. D’où l’intérêt des actions de croissance.

Les actions de croissance
Comme vous le dites, c’est du « one shot ». Mais un « one shot » à +100% ou même beaucoup plus, c’est toujours très agréable à prendre. En effet, si l’action a été bien choisie, le « one shot » peut représenter l’équivalent de très très nombreuses années de dividendes.

Le actions Ă  dividendes
Malgré ma démonstration ci-dessus comme quoi un dividende entraîne une perte de valeur pour l’actionnaire, les actions à dividendes peuvent tout de même présenter un intérêt. Surtout si il s’agit d’actions françaises et qu’elles sont détenues en PEA.
En effet, la perception de dividendes permet de réinvestir des liquidités qui nous sont directement retournées par l’entreprise, sans avoir eu besoin de vendre tout ou partie de sa position.
Si, encore une fois, les entreprises sont bien choisies et que tous les dividendes sont réinvestis, alors cela permet de faire croître mécaniquement les dividendes des années suivantes. En gros, il s’agit d’un flux régulier de liquidités qui permet de faire grossir la taille du portefeuille.

Les intérêts composés
Contrairement à ce que beaucoup pensent, les intérêts composés existent aussi bien sur des actions à dividendes que sur des actions de croissance.
Tout simplement parce que les intérêts composés c’est « percevoir des revenus futurs sur ses intérêts présents ».

  • Dans le cadre des actions Ă  dividendes, les intĂ©rĂŞts composĂ©s se rĂ©sument Ă  faire fructifier les dividendes perçus. Pour cela, il faut les rĂ©investir pour que eux aussi rapportent Ă  l’avenir.
  • Dans le cadre des actions de croissance, le rĂ©investissement des bĂ©nĂ©fices se fait directement au niveau de l’entreprise elle-mĂŞme. Ce qui se traduit par une plus forte augmentation du cours de bourse.

Dans les deux cas, les intérêts sont donc bien à l’oeuvre et bénéficient aux actionnaires.

8 « J'aime »

Bonjour, je suis tout a fait d’accord avec toi Petit actionnaire, mais dans le cas d’action de croissance, il faudras revendre pour prendre sa plus value. Par contre dans les actions a dividendes même si tu paie la flat tax a chaque fois, si tu choisit des bonnes actions, tu auras un revenu complementaire a vie. Ton rendement sur pru sera aussi plus elevee avec le temps, puisque les actions a dividendes prennent aussi de la valeur. C’est un eternel debat.

3 « J'aime »

Magnifiquement expliqué

1 « J'aime »

Si ça peut ta rassurer, j’ai 33 ans ( 6 mois de bourse) et je viens juste de comprendre

C’est un bon prof notre Petit Actionnaire… Pas si Petit que ça hein :+1:

2 « J'aime »

Je pense que l’idéal si on cherche un revenue et non des plus values ce qui est mon cas c’est d’acheter des actions pas trop cher solide avec des bon fondamentaux qui versent des bon dividendes bien juteux et les garder a vie et réinjecter tout les dividendes pour arriver à la somme souhaiter perso ces ma stratégie

Moi, je cherche encore la meilleur stratégie. actuellement j’investi dans des grosses sociétes et dans quelques etf (msci monde, small caps, sp500, emerg)

Concernant l’impôt sur le revenu : Il est possible d’opter pour le barème progressif de l’impôt en lieu et place de la Flat Tax. Ce choix a tendance à avantager les contribuables dont le taux moyen d’imposition à l’impôt sur le revenu ne dépasse pas 12,8 % (les 17,2 % restant représentent des prélèvements sociaux). Il faut faire des simulations pour déterminer l’option qui vous avantage.

La Flat Tax est un dispositif en faveur des riches contribuables. Elle leur permet de ne payer « que » 12,8% d’impôt sur le revenu sur les dividendes, les plus-values (entre autre) alors qu’ils atteignent des tranches de 30 % ou 41 % d’imposition sur le reste de leur revenu (salaires, …).

Ce n’était pas vraiment le sujet abordé ici mais je me permets ce rappel car trop souvent les contribuables ne pensent pas à exercer l’option au moment de leur déclaration fiscale. En conséquence, ils paient un surplus d’impôt sur leurs revenus de placements financiers.

Pour plus d’informations

2 « J'aime »

Hello, alors déjà un grand merci pour c’est explication !
J’en ai appris beaucoup rien qu’avec ce message :grin:

Du coup forcément, question :
Pour les actions a croissance, effectivement si l’on les choisi bien elles peuvent faire +100%, mais si jamais il y a un imprévue style COVID ou juste un changement de dirigeant, et que la boîte coule ou que son cours baisse drastiquement, l’on peut faire un croix sur le one shot ?

Si j’ai bien compris il serait intéressant de prendre des actions a dividende mais uniquement sur le PEA car pas d’impôt sur les dividende, vu qu’ils ne sortent pas de PEA tant que ne les retires pas manuellement

Et par contre sur le CTO, plutĂ´t des actions a croissance ?

1 « J'aime »

je suis en belgique et je n’ai pas la même fiscalité que vous les francais.

« Revenu complémentaire » qui n’est pas forcément nécessaire en lui-même. Dans le sens où si les dividendes ne sont jamais retirés par l’investisseur, cela signifie que techniquement il peut se passer de dividendes.

Tout à fait. Mais il en est de même pour les actions de croissance. Plus elle croit, plus les gains sont importants. Cela ne se voit pas forcément car tout se passe au niveau du cours. Pour donner un exemple grossier (au niveau du calcul), prendre une plus value de 100% sur un titre, cela revient à encaisser d’un coup 25 années d’un dividende annuel de 4% !

Ne vous y trompez pas, j’aime les dividendes, par contre je garde dans un coin de ma tête que ce n’est pas une martingale et qu’il serait dommage de ne voir l’investissement que du point de vue des dividendes.

Si vous recherchez un revenu, en effet le dividende semble plus adapté.

Absolument. Et c’est mon cas. Je ne suis pas imposable sur le revenu. Je choisi donc l’option de l’imposition au barème de l’IR et ne suis impose qu’à hauteur des 17,2% de PS.

Et vous avez bien raison de l’aborder. J’ai pris l’exemple des 30% de flat taxe afin de donner un exemple simple. Mais il existe évidemment d’autres cas de figures.

Le risque qu’une société solide coule est quand même limité. Sauf cataclysme, les « bonnes » sociétés verront leur cours remonter à l’issue de la crise. D’ailleurs il en est de même pour les dividendes. En cas de crise très importante, ils sont susceptibles d’être coupés.
Si vous êtes sur une optique long terme, les crises doivent être l’occasion de vous renforcer sur de belles sociétés. Il ne faut surtout pas vendre à un tel moment (sauf boîte bancale). D’où l’intérêt de conserver une épargne de sécurité afin de faire face à des coups durs dans la vie sans devoir risquer de vendre ses investissements (possiblement) au pire des moments.

En faite les dividendes sont également « imposés » sur le PEA, mais uniquement au moment d’un retrait de fonds. Mais dans l’idée, oui. Si vous êtes sur du long terme avec des actions de rendement françaises, il vaut mieux les détenir en PEA afin de maximiser l’effet des intérêts composés.
Si vous avez des actions européennes, il faut vous si il est plus intéressant de la détenir en PEA ou en CTO. C’est un calcul à faire en prenant en compte le prélèvement à la source du pays d’origine de l’entreprise.

Encore une fois, pas nécessairement. Car si vous revendre votre ligne au bout de quelques temps car vous considérez que le potentiel de croissance est désormais limite, sur CTO vous allez être imposés à la revente sur vos plus-values. Alors que ce ne sera pas le cas sur le PEA.

3 « J'aime »

D’accord, donc finalement que ce soit dividende ou croissance, l’on peut faire les 2 sur PEA et CTO, juste bien garder ce qui peut aller sur PEA, dessus, et le reste sur CTO

Effectivement je n’avais pas imaginer qu’un +100% pouvais valoir 25 ans de dividendes, n’ayant pas besoin de revenu de suite, il serai peut être plus juste de changer de stratégie et passer sur des actions de croissance.

Et une fois le moment où j’aurai besoin de revenu complémentaire arriver, revendre mes actions de croissance (en faisant +100%), et acheter des actions a dividendes ?

2 « J'aime »

Si tes jeunes tu peut faire un mix rendement croissance…

1 « J'aime »

J’achète du total qui est une valeur de rendement et je réinvestie dans air liquide…

1 « J'aime »

J’ai 22 ans, oui je vois, il ne faut exclure aucune bonne opportunité de toute façon.
Avec une accent sur la croissance style 60/40 ?

1 « J'aime »

Oui ça peut être pas mal du tout sachant que dans dans le pea tu peut tout réinvestir dans être taxe ça accéléré les intérêts composer acheter du rendement sécuriser pour réinvestir dans des actions de croissance qui versent des dividendes faible maintenant mais qui dans 20 ou 30 ans seront énorme je dirais plus on n’est jeune plus on peut prendre des actions de croissance plus on n’est vieux plus ils vaut mieux prendre des actions rendement sécurisé surtout si on cherche a se créer une rente

2 « J'aime »

Même stratégie que toi

Attention tout de même avec le PEA. Si vous cherchez un revenu complémentaire, il me semble que tout retrait du PEA au delà des 5ans vous empêchera de faire des dépôts par la suite.

Quelqu’un peut confirmer ou non d’ailleurs ?

Hello, personnellement j’ai 24 ans, je me suis dirigé sur un mixte d actions, car on ne le dira jamais assez, la clé c est la diversification, j ai des actions à Dividendes déjà élevé, des actions à Dividendes mais en forte croissance et pour finir des actions juste à croissance, voir même des IPO dans les quels je crois, et un peu des etf. pour prolonger les possibilités de croissance je met un tout petit peu en crypto aussi.
Par exemple si demain j ai une action de croissance qui double que je revend mes bénéfices (je vend la moitié donc ) et utilise cette moitié pour acheter une nouvelle, action à croissance qui de nouveaux double,… c est plutôt gros comme représentation mais ça caricature bien la puissance des actions à croissance, par contre je ne met pas tout dedans car c est moins sur qu’une action à dividendes très solides, ça me permet d avoir un pied partout et garder l’équilibre.

1 « J'aime »