Dividendes perçus

Bonjour,

Pour commencer, j’utilise l’appli trade republic.

j’ai commencé tout doucement en juillet 2021. J’ai donc perçu quelques dividendes en août et actuellement un en ce début septembre.

Toutefois, les dividendes reçus sont tous inférieurs à ce qui est annoncé sur Moning. Voici quelques exemples :

Realty income : moning = 0.34€ // perçu : 0.29€
Apple : moning 0.04€ // perçu : 0.02€
Starbucks : moning : 0.09€ // perçu : 0.07€
Visa : moning : 0.04€ // perçu : 0.02€

Pouvez-vous me renseigner sur ces différences svp ?

1 « J'aime »

Les dividendes provenant d’entreprises américaines sont soumis à deux « taxations » :

:arrow_right: La première, de la part du fisc US, qui prélève 15% sur chaque versement de dividende perçu par un investisseur français (convention fiscale entre la France et les Etats-Unis).

:arrow_right: La seconde, de la part du fisc français, qui prélève 17,2% de Prélèvements Sociaux. Et qui complétera ensuite lors de la déclaration de revenus (jusqu’à 12,8% de plus avec la flat taxe).

D’après vos chiffres, je pense que le fisc français ne s’est pas encore servi et que n’avez supporte que le prélèvement à la source américain… ainsi que des arrondis liés à la détention de fractions d’actions.

2 « J'aime »

C’est 15% pour les actions US il me semble :thinking:

2 « J'aime »

En effet, erreur de frappe de ma part. Merci :grinning:

(J’ai corrigé)

2 « J'aime »

Ces 15% seront récupérable en crédit d’impôt l’année suivante il me semble ?
N’étant pas certain de cette info je laisse les gens qui ont été confronté au sujet y répondre !

1 « J'aime »

Oui, il y a bien un crédit d’impôt, qui permet de récupérer ces 15% en N+1.

À noter que le crédit d’impôts en question est fixé à 15% maximum :

:arrow_right: Le prélèvement à la source américain est de 15%. L’investisseur français récupérera donc la totalité de ces 15% sous forme de crédit d’impôt.

:arrow_right: Le prélèvement à la source Allemand est de 26,5%. L’investisseur français ne récupérera pas la totalité de ce qui lui aura été prélevé par le fisc allemand. Il en sera de sa poche pour 11,5%.

2 « J'aime »

Punaise ça a l’air d’être pénible à justifier tout ça pour le crédit d’impôt.

Est ce que vous faites cette démarche ?

C’est 15% si le courtier rempli bien une déclaration auprès du fisc US, prouvant que nous ne sommes pas résident américain. Sinon c’est 30% …
Je ne sais plus quel courtier faisait souvent le coup à ses clients, c’était seulement quand on les contacter que la démarche était faite … :roll_eyes:

2 « J'aime »

Moi ça m’a rendu nerveux plusieurs années de suite, c’est pour ça qu’au final je suis revenu cette année sur boursorama…
Avec un courtier FR tu payes plus à l’achat, mais derrière tout est déjà rempli pour les impôts… :heart_eyes:

4 « J'aime »

Je suis d’accord avec toi

perso je suis dans le meme esprit, je prefere payer un peu plus cher sur les ordres d’achat sur Bourse Direct et etre tranquille dans la déclaration d’impot . A bientot 50 ans, j’ai appris une chose , la valeur temps est inestimable . de part mon boulot et mes autres activités je me plains toujours de ne pas avoir le temps, il était évident pour moi de travailler avec un courtier français.

après j’ai essayé Degiro tout de meme, dur de passer d’une telle interface à celle de bourse direct, mais la raison l’importe

2 « J'aime »

Bonjour, les sites suivants degiro, boursorama, bourse direct envoient annuellement un récapitulatif pour la déclaration d’impôt ?

Les courtiers français fournissent effectivement un IFU (Imprimé Fiscal Unique) recensant tout ce qui a trait à la déclaration de revenus.
Il est généralement disponible en avril / mai. Soit lors de la période de déclaration des revenus.

DeGiro ne fait pas partie (aux dernières nouvelles) des courtiers fournissant ce document.

1 « J'aime »

Saxo bank le fait, même s’il faut vérifié quand même les montants. Sur certain forum, des gens ont eu des souci, perso pour moi c’était correct :wink::+1:

1 « J'aime »

Dans tous les cas, il faut vérifier les montants, quelque soit le courtier.
Il n’en reste pas moins que ce document est fort appréciable et permet de gagner beaucoup de temps dans le remplissage de la déclaration d’impôts. Qui plus est lorsque le portefeuille se compose de sociétés de plusieurs pays.

1 « J'aime »

Tu es bien le premier que je lis, qui n’a pas eu de souci avec Saxo Bank.
Du temps de Binck tout le monde semblait très satisfait, mais depuis le rachat … aïe !

C’est pour ça que je précise dans mon cas perso !
Après je n’ai pas assez de recul par rapport à Binck.
Ils ont mis presque 4 mois pour ouvrir un compte chez Binck, avec dans le dernier mois 1 appel par semaine pour qu’ils se bougent ! Ensuite, auxun problème, puis vient la migration.

J’ai mis du temps a me faire à la nouvelle interface c’est vrai, mais globalement j’ai pas de surprise.

Les dividendes tombe correctement, le virement par carte bancaire est top. J’ai reçu l’IFU sans erreur flagrante. Aussi avant le transfert j’ai fait une demande pour ne pas être prélevé des taxes sur l’impôt, ça a été effectif dès février puis remboursement quelque semaine plus tard des taxe prélevé injustement (pour Total).

Point négatif chez Saxo, leurs calculs sont d’un compliqué, du coup les PRU sont plus ou moins faussé. Et les frais légèrement élevé pour les bourse étrangères.

1 « J'aime »

Après Saxo peut être que cela été le bordel suite à la fusion, et que depuis tout est rentré dans l’ordre.
En tout cas content que pour toi cela fonctionne, et je garde en tête que les boulettes ne sont pas systématique chez eux dorénavant. :wink:

1 « J'aime »