Creer une categorie 'produit dérivés'

Bien que se ne soit pas la base de moning, il y a pas mal de chose a apprendre et cela pourrait nous aider, a dose modéré, a augmenter notre capacité d’investissement.

Déjà, le sujet sur les bonus cappé de @petit actionnaire pourrait y etre déplacé, et je pense que @nicolas.auclair qui actuellement test pourra aussi nous en dire plus sur son experience.

Et puis il existe une categorie crypto, donc pourquoi pas

Bon investissement a tous.

Bonne idée !

1 « J'aime »

Tu peux donner des exemples précis d’actifs ?

Options, Turbos, Warrants, Bonus Cappés, on pourrait même aborder les « Futures », voir le Forex, si certains s’y connaissent et pratiquent. :wink:

En repassant sur zonebourse, en plus de ceux cité par matth, il y a les cfd et les certificats… les trackers.

Ne me demande pas ce que c’est que tout ca j’en sais fichtre rien.

Les trackers ce sont les ETF. :wink:

Ben oui suis con

Il ne faudrait quand même pas que Moning se disperse dans tous les sens avec du forex, des cfd etc… On serait alors bien plus dans la spéculation pure que dans le véritable investissement.

Par contre, si une catégorie « dérivés » devait voir le jour, pourquoi ne pas la limiter aux produits de rendement (bonus cappé, certificats). Je pense que ce serait bien plus en adequation avec le fond de Moning, qui est clairement orienté rendement.

2 « J'aime »

Excellente idée

je comprends ta position @le_Petit_Actionnaire, et j’aurais très facilement confiance à te suivre car tu connais 1 000 fois mieux tout les produits de bourse et autres possibilités d’investissements.
Quant tu me dis pas de Forex ou CFD, je serais donc d’accord. Malgré tout je pense que l’on devrait pouvoir en parler car cela pourrait intéresser certains, et on a bien une rubrique crypto qui tu en conviendra n’est pas vraiment un placement de rendement.

Pour ma part, ayant déjà essayer, et les derniers sujets aidant tels que nicolas.auclair ou toi avec les bonus cappé de véolia je crois, je pense qu’il y a matière avec ce genre de produit a nous aider dans notre objectif de rente et/ou complément de retraite.

on dit toujours qu’il faut continuer a investir avec obstination sans trop se poser de question si on croit en l’entreprise, mais il y a peut etre aussi d’autres méthode que l’on pourrait utiliser, avec parcimonie bien sur, dans les moments un peu plus difficile en terme d’investissement.

j’aimerais a vrai dire les utiliser de deux manières, et tu vas certainement me dire ‹ ‹ c’est ca qu’il te faut dans ce cas › ›, et je vais les présenter sous 2 exemples :

cas N°1 que j’appellerai le cas AXA.
pour moi c’est une action qui est intéressante a acheter quant elle se situe dans une fourchette comprise entre 20 et 22 €.
mais on la voit parfois monté a 26 ou 27 voir un peu plus. je sais pertinemment, ou plutôt je suis intimement convaincu que ce n’est pas son cours de croisière et que a un moment elle va redescendre. Il faudra donc que je sois près a en acheter a ce moment là, mais il me faut être patient.
Si a un moment je la vois a 27, pourquoi ne pas prendre un outil, si il existe, qui me permettrait de prendre une légère PV pendant la période plus ou moins longue de la baisse afin de pouvoir en acquérir plus au moment ou elle rejoindra ma fourchette de prix ? et donc ainsi accélérer ma capacité de revenu régulier.
c’est quelque chose que je ferais bien, a dose homéopathique, et sur certains titre. Pas sur Total par exemple qui est plus imprévisible le cours étant très lier au prix du baril.

Cas N°2, que j’appellerai le cas LVMH
c’est une action dont je suis un grand fan et qui est même ma seule rescapée de mes premiers essais en bourse.
Sur ce titre, il y a clairement des moments ou l’on se dit, ''nan la elle est trop haute" et pourtant elle continue sa progression… et un moment ou l’on se dit, comme quant elle était a plus de 750 EURO, « NAN la ca n’a plus de logique, elle va forcément me faire une correction bientôt ». Là aussi, j’aimerais alors que je provisionne pour le moment ou je pourrais l’acheter, pouvoir prendre un warrant ou certif ou je sais pas quoi en put/short afin de m’aider non pas a en prendre plus mais au moins faire une PV pour un autre titre.

j’ai pris LVMH car c’est l’action que je pense maitrisé le mieux mais ce pourrait être AIR liquide ou tout autre titre plus « croissance » dans le cas présent.

une autre configuration c’est une sorte d’assurance, le moment ou l’on se dit ‹  › là le prix est pas mal mais encore un peu cher peut être, est ce que ca va baisser encore ? j’achete ou j’attends ?‹  ›. prendre un petit ‹ bonus › pour limiter sur des titres cher peut être interessant, j’achète et je me prends un tout petit truc X pour me ‹ ‹ protéger › › d’une chute (cela me rappel un de tes posts lu hier d’ailleurs).

voilà.

dans tout ce qui existe sur les marchés, il y en a forcément 1 ou 2 qui correspondent a mes/nos besoins. mais je ne le connais pas, et si je le connais je ne le maitrise pas.

il est très difficile de trouver des infos sur ce genre d’outil, mais Moning étant passé par là, et comme je l’ai dit ailleurs vue la matière grise qu’il y a ici au m², je crois et suis certains que nous trouverons ce qu’il faut au moment opportun.

cela n’enlève en rien bien sûr l’esprit générale qui doit être l’investissement de long terme.
Je dirais même que dans ‹ ‹ l’esprit Moning › ›, ce genre de produit serait plutôt des short/put que des call/long. mais je me trompe probablement.

cordialement et désolé pour la tartine.

1 « J'aime »

C’est toi qui donne à manger aujourd’hui ? :sweat_smile:

Sinon assez d’accord sur le point de vue. :wink:
Et comme tu dis, il y a bien une rubrique crypto, qui n’a pas prit le pas sur le reste malgré tout. :wink:

1 « J'aime »

Et puis, ca pourrait être l’objet de ton prochain livre.
ca te permettra de voir les questions et doutes du commun des mortels que nous sommes tous :wink:
Et tu en apprendra certainement aussi, car tu va pas me faire croire que tu sais tout :sweat_smile:

Une fois, par message privé, il m’avait démontré que si … :zipper_mouth_face:

albert einstein GIF

1 « J'aime »

ca me titille cette histoire… CAS N°3 : HERMES

au prix du beurzingue j’en ai pas encore, et ca m’énerve.
lors de la chute ressente j’avais claqué l’oréal vers les 320 et LVMH à 580, oui j’ai raté les 540.
du coup, est ce que j’aurais pris un truc genre turbo call sur lvmh ??? pas sur mais le fait est que mon ordre suivant n’a pas été touché.

MAIS HERMES, cette bondieuzerie d’hermes. j’avais pas les ronds, nib rien, en tout cas pas assez pour elle puisque j’avais tout claqué.
Même si je tentais un truc x ou y dessus quant elle était a 1 000, est ce que je prenais un grand risque ? j’aurais du, je savais j’étais sur qu’elle allait rapidement revoir les 1 250.
1250 pas 1350… mais j’aurais fait un truc entre 1000 et 1250.

Ca me titille ses « outils », plus j’y pense plus j’ai l’impression d’avoir raté quelques opérations. Perdu de l’argent et donc du temps !

Ajout post écriture : pas de cas N°3, c’est moi qui suis un idiot. y a les DCA pour ca.

1 « J'aime »

Malgré tout je pense que l’on devrait pouvoir en parler car cela pourrait intéresser certains, et on a bien une rubrique crypto qui tu en conviendra n’est pas vraiment un placement de rendement.

Ce que je voulais dire c’est qu’il ne faudrait pas que ça devienne la foire à la saucisse « mode Barbesse ».

je pense qu’il y a matière avec ce genre de produit a nous aider dans notre objectif de rente et/ou complément de retraite.

C’est certain, le problème avec ce genre de produits c’est que ça en devient vite adictif. De plus, il serait dommageable que certains nouveaux se disent « put** trop facile de faire x2 avec des turbos… All-in sur Air France - KLM comme sous-jacent ».

on dit toujours qu’il faut continuer a investir avec obstination sans trop se poser de question si on croit en l’entreprise, mais il y a peut etre aussi d’autres méthode que l’on pourrait utiliser, avec parcimonie bien sur, dans les moments un peu plus difficile en terme d’investissement.

Le soucis est que les produits dérivés peuvent justement faire oublier le côté « parcimonie », et très facilement en plus. Un produit désactivé, c’est une perte de 100%. C’est radical.

prendre un petit ‹ bonus › pour limiter sur des titres cher peut être interessant, j’achète et je me prends un tout petit truc X pour me ‹ ‹ protéger › › d’une chute (cela me rappel un de tes posts lu hier d’ailleurs).

En effet, les bonus cappé peuvent permettre, comme je le tente sur Veolia actuellement de rester gagnant malgré une baisse du cours. Il faut quand même avoir conscience que le capital placé sur un tel produit peut être « bloqué » pendant plusieurs mois pour pouvoir être gagnant. Surtout en cas de baisse du sous-jacent.
Quand je dis « bloqué », je veux dire qu’il peut être en MV un bout de temps, avant de finir par devenir positif. La liquidite étant assurée par les émetteurs, il reste (theoriquelent) néanmoins possible de sortir à tout moment.

dans tout ce qui existe sur les marchés, il y en a forcément 1 ou 2 qui correspondent a mes/nos besoins. mais je ne le connais pas, et si je le connais je ne le maitrise pas.

C’est certain.

cela n’enlève en rien bien sûr l’esprit générale qui doit être l’investissement de long terme.

Il va de soi que certains dérivés pourraient être intéressants à évoquer. Mais comme je l’ai dit, certains peuvent présenter des dangers au même titre que les CFD ou le Forex. D’où mon message précédent :wink:

Et tu en apprendra certainement aussi, car tu va pas me faire croire que tu sais tout :sweat_smile:

C’est une évidence

@matth

Une fois, par message privé, il m’avait démontré que si … :zipper_mouth_face:

Chut !! J’ai dit pas avant que j’ai reçu mon prix Nobel d’économie !! :blush:

3 « J'aime »

merci pour ta réponse

Oui, je ne le sais que trop :sob: :sob: :sob:

Hermès … :smiling_face_with_three_hearts:

a @le_Petit_Actionnaire

publié hier sur investir : (pour exemple et compréhension si ce n’est abusé)

dans le cadre de notre rubrique dédiée aux produits dérivés, nous faisons le point sur les bonus cappés de code CN3GB, adossés au titre BNP Paribas.

Recommandés à l’achat le 9 septembre dernier et d’échéance au 17 mars prochain, leur rendement s’élève à près de 23% sur la base d’un niveau de remboursement maximal de 69 euros, pour une borne basse de 40 euros, éloignée de presque 17% du niveau actuel de l’action.

Le secteur bancaire retrouve ses lettres de noblesse en Bourse, bénéficiant du mouvement de remontée des taux d’intérêt. Nous conseillons donc de conserver ces produits, voire d’acheter pour ceux qui n’auraient pas suivi notre premier conseil.

Je serais assez intéressé dans la configuration actuelle, mais ce bonus cappé a t’il une limite fluctuante ?
comment ca doit ce passé ?
j’ai ca comme info :

Echéance 17/03/2023 - 176 jour(s)
Date d’émission 16/05/2022
Emetteur BNP Paribas

désolé je m’y perds et un exemple est plus parlant pour moi.

cordialement et merci d’avance.

edit : Emetteur BNP, mais en fait a quoi ca sert, pour bnp et de leur point de vue, de faire un bonus cappé ?

Alors, concernant les caractéristiques du bonus cappé…

:arrow_forward: 23% de gain potentiel : Ça fait rêver, mais c’est comme tout… plus le rendement envisagé est grand, plus le risque l’est aussi

:arrow_forward: marge à la borne basse : 17%… C’est un peu léger, à mon goût, vu le contexte actuel (mais ça reste un avis perso)

:arrow_forward: prime à l’achat (différence entre le prix du bonus cappé et celui du sous-jacent) : 17%… C’est énorme. Pour imager la chose, supposons que le cours du sous-jacent aille toucher sa borne basse (soit 17% de baisse). Dans le même temps, votre bonus cappé ira lui aussi toucher les 40€ de la borne basse. Sauf que pour lui, la baisse aura alors été de 30%. Vous aurez alors perdu la différence. En général, afin de limiter les risques en cas de perte, il vaut mieux passer son chemin lorsque la prime dépasse les 5%.

Dans tous les cas de figure, ce bonus ne pourra jamais dépasser 69€ de valeur. Même le cours de la BNP devait s’envoler vers la lune. L’intérêt pour BNP de proposer ce type de produit est d’encaisser les spread. L’émetteur se couvre contre tous les risques lorsqu’ils propose un tel produit.

1 « J'aime »