Ne jamais investir dans des sociètés à OCA: aucun respect des actionnaires

Je lis quelque part: « Ne jamais investir dans des sociètés à OCA: aucun respect des actionnaires ». (Navya sur boursorama)
Après la lecture de ceci:

Je n’en sais pas plus… et n’y comprend que pouic !

Des avis ou éclairages ?
Où trouver ces informations ? Est-ce vraiment utile de savoir ça ?!
(En tous cas ça ne figure pas dans Moning, ni sur les sites style bouro etc ou pas trouvé)

Bon j’ai trouvé ça
Mais c’est bien au dessus de mes compétences…

Je n’ai pas regardé la vidéo. Pour faire simple :

  • une entreprise à plusieurs façons de se financer (emprunt bancaire, augmentation de capital, émission d’obligations)

Il existe plusieurs types d’obligations, dont certaines qui donnent le droit à une part du capital de l’entreprise. Ce sont les OCA, OCEANES, et autres joyeusetés du type.

Ce sont des obligations que le créancier peut décider de convertir en actions comme bon lui semble. C’est à dire qu’il a la possibilité de convertir la dette qu’il détient en parts de l’entreprise. Et ça… Pour les actionnaires déjà en place, c’est une très très très très très très très très très très très (aucune exagération là dedans) mauvaise chose. L’ effet dilutif est général abyssal. Bien plus que lors d’une augmentation de capital.

D’ailleurs, en règle générale, seules les entreprises en difficultés optent pour ce mode de financement. Tout simplement parce que les prêteurs n’acceptent de financer que dans le cas où la garantie apportée soit la société en elle-même.

1 « J'aime »

Ayant déjà travaillé sur un dossier d’investissement dans une société (privé donc non côté) avec des OCA, c’est parfois un outil intéressant qui permet justement de palier à un manque de financement. Mais dans mon cas, la société en question avait emise des OCA à un investisseurs déjà actionnaire (donc pas de dilution certains) et les OCA ont permis à la société de combler un besoin ponctuel et aidé le développement.

Mais comme le dit @le_Petit_Actionnaire cela peut-être très (x11) mauvais dans beaucoup de cas, surtout lorsque le business en soit est mauvais, si la gouvernance n’est pas cadré correctement, mauvaise gestion du capital, et/ou lorsque les actionnaires minoritaire sont le dernier soucis du management.

Les OCA sont doté d’un ratio de conversion (c-à-d en combien d’action une obligation peut être converti) qui peux vite grimper et empirer la dilution des investisseurs présents. Et pour des sociétés côté qui auraient recours aux OCA plusieurs fois à la suite, là ça tourne vite à la catastrophe avec des dilutions extrème.

3 « J'aime »

Deux exemples d’entreprises à OCA dont j’étais actionnaire : Cybergun et Pharnext.
Les deux sont des Ponzi.
Si OCA : ne pas rentrer.

Du coup les caisses de retraite sont-elles des ponzi ?
:hear_no_evil: :face_with_symbols_over_mouth:
Des ponzi, sûr ?!
:see_no_evil: :grin:
Vu l’âge de départ, voici la future vraie caisse de retraite universelle:
:coffin: :innocent:
à OCA ou futures OCA ?
:speak_no_evil: :face_vomiting:
Comment ça, complotiste ? Non ! J’anticipe…
:scream_cat: :lying_face:
J’espère ne pas être puni ou viré ?!
:partying_face: :crazy_face:

par répartition qu’ils disaient…

Investissez sur Service Corporation International, le leader Nord Américain des services funéraires :rofl:

MDR ! :skull: mais en vrai +22% en un an, ça se regarde bien

J’avais déjà vu un fond de PE qui avait travaillé sur une plateforme de services funéraires en adoptant un buy & build puis des rachats, ils avaient cartonnés!

Je disais ça sur le ton de la blague, mais en effet, c’est une société qui s’etudie sérieusement :slightly_smiling_face: