Parcours initiatique d'un investisseur

Hello Ă  tous

Je suis un avide lecteur du forum. Je vous lis assez régulièrement, et j’avais envie à mon tour de partager mon expérience, surtout pour les débutants, de l’investissement en bourse. Cela pourra peut-être en intéresser certains !

Depuis 2 ans que je m’intéresse au sujet de l’investissement, j’ai pas mal évolué sur ma stratégie, comme souvent…

D’ailleurs, j’ai fait pas mal d’erreurs classiques :

  • voir la bourse sur le court terme
  • acheter des actions sur le simple critère du fort dividende (et me retrouver avec des actions qui perdaient de la valeur)
  • avoir une quinzaine d’ETF « pour ĂŞtre bien diversifiĂ© Â»
  • faire du market timing Ă  l’envers : vendre quand ça baisse, acheter quand ça monte
  • acheter OrpĂ©a en se disant « Ă§a ne pourra que remonter Â»

Et je pense que les erreurs (si les montants ne sont pas trop impactants) sont importantes pour savourer une montée en compétence et valider une stratégie sur le long terme.

Et du coup j’en ai tiré quelques principes que je vais développer :

  • privilĂ©gier une stratĂ©gie très long terme
  • simplifier au maximum ma stratĂ©gie et rĂ©duire mes lignes
  • ouvrir un CTO et un PEA et faire 2 stratĂ©gies diffĂ©rentes et complĂ©mentaires
  • ne pas passer plus de 10mn de gestion par mois (après, Ă©tant honnĂŞte avec moi-mĂŞme, j’aime bien regarder et lire sur le sujet, mais je ne le mets dans la catĂ©gorie gestion)

1/ Stratégie long terme
La fameuse étude qui dit qu’après 20 ans de détention d’action, on ne peut pas perdre d’argent valide cette volonté de bâtir pour le futur. J’ai 40 ans et j’ai fait ce portefeuille pour ma retraite et pour mes enfants.

Donc je pars sur du DCA, idéalement 500 euros par mois.

Cette stratégie me permet de relativiser quand le marché redescend.

2/ Simplifier ma stratégie
J’ai acheté pleins d’actions dans des domaines très variés ou trendy.
En empilant les ETF (tiens j’ai pas tel pays, tel secteur, tel sous secteur, et pourquoi pas l’eau ?).

A la fin j’avais un tableur géant et illisible.

Or un moment je me suis rendu compte que si j’avais acheté chacune des 500 actions du SP500, j’aurai eu l’impression d’avoir un portefeuille ultra diversifié, mais cela ne me faisait pas le même effet en détenant un seul ETF SP500, alors que c’était quasi la même chose (à part le poids de chaque action dans l’ETF).

J’ai donc épuré à mort : sur mon PEA, je suis passé de 15 lignes à … 2

3/ Ouvrir un CTO et un PEA
J’ai choisi cette stratégie car :

  • le CTO me permet d’acheter toutes les actions (surtout amĂ©ricaines me concernant) qui m’intĂ©ressent pour faire du stock picking.
  • le PEA me permet d’acheter Ă  faible coĂ»t mes ETF accumulants

A la base je ne voulais faire que de la gestion passive, mais j’ai pris goût au stock picking. Pourtant, je sais bien que n’étant pas un investisseur chevronné dans ce domaine, je risque d’avoir un retour sur investissement potentiellement moindre qu’avec des ETF en DCA.

Mais j’ai eu envie de construire un portefeuille qualité / dividende sur mon CTO (et parce que c’est enthousiasmant à faire aussi), et un portefeuille qui croît rapidement et sûrement sur mon PEA.

4/ Mes portefeuilles

CTO :
Je me suis arrêté sur 15 actions sur mon CTO (bien plus que je ne voulais initialement, mais je voulais de la diversification et pouvoir miser sur une action de ma liste par mois).

J’ai choisi un mix de boîtes de qualité (j’en ai actuellement 11, comme Microsoft, Apple, Visa, Novo Nordisk …), de dividendes (Main Street Capital, Ares Capital) et 2 ETF de conviction (Cybersecurity, SemiConductor).

PEA :
Plus simple tu meurs : un ETF SP500, un ETF Nasdaq. Actuellement je pondère à 80/20, mais il est possible que je fasse davantage entrer le Nasdaq à hauteur de 60/40. Quand je vois les performances du Nasdaq, surtout sur une vision très long terme, je me dis que c’est plutôt intéressant.

Conclusion
Je ne pourrais pas actuellement dire quel portefeuille est le meilleur car mon PEA est plus ancien, et fait un joli +15%, par rapport au CTO plus jeune (+2% depuis février) mais qui a un joli potentiel (son back test est fou !). Mais cela me plaît bien de pouvoir comparer les deux et que chacun ait un intérêt pour moi.

En conclusion, je pense qu’il n’est pas toujours intéressant de faire trop compliqué, et certainement qu’un PEA avec un ETF SP500 ferait déjà des merveilles pour tout investisseur.

Mais, et c’est le danger, quand on commence à mettre le nez dedans, le CTO devient vite une récréation auquel il est difficile de résister.

Je conseille alors d’aller miser sur des boĂ®tes sĂ©rieuses, mĂŞmes chères, mais « too big to fail Â», plutĂ´t que de vouloir miser sur des pĂ©pites et de se casser les dents. Enfin, c’est ma philosophie ! Disons que cette stratĂ©gie pĂ©pite est Ă  rĂ©server pour plus tard et sur des montants qui ne vous engagent pas trop. Le but du jeu c’est de gagner de l’argent Ă  la fin !

Merci !
Nicolas

5 « J'aime »

Salut Nico, bienvenue et j’ai bien apprécié ton post !

Tu as un lien vers ton pf ?

On pourrait lancer un débat parallèle, autant vendre une action qui baisse si l’on a des convictions c’est dommage mais acheter une action qui monte / en tendance haussière et en fait beaucoup plus logique que ce qu’on essaye de faire nous, a chercher le point bas.

Peut être qu’on aura les meilleurs pru mais on se prive aussi d’opportunités !
Si j’avais attendu le signal d’un changement de tendance sur teleperf, j’aurais peut être eu un peu différent mais je ne me serais pas privé d’entreprise qualitatives (luxe et tech) sur lesquelles on a eu des points d’entrée sympa (lvmh a 650, hermès a 1650…)

Merci Quentin !

Ouais c’est sûr, nos convictions sont aussi forgées par nos expériences.

Et non, mes PF ne sont pas en lignes, mais tu as les grandes lignes dans mon texte.

Comme tu l’as dis, tu as des actions de conviction, moi j’ai fais les frais d’en acheter justement sans conviction en pensant simplement que ça allait monter mécaniquement.

C’est pour ça qu’aujourd’hui j’achète uniquement des actions d’entreprises qui me semblent saines, donc je comprends le business, possiblement avec un moat, et qui me semblent pérenne dans le temps. Comme ça j’ai la sensation de ne pas modifier tous les 4 matins mes lignes et d’être gagnant sur le long terme car je les vois se valoriser. Si j’en vois une qui est un peu faiblarde ou dans le rouge, je ne me prive pas de la renforcer car 1/ j’améliore mon PRU 2/ comme j’ai cette action, j’y crois, donc je n’ai pas peur de remettre de l’argent dedans.

Pour ta remarque sur les meilleurs PRU et acheter bas, ce n’est pas mon obsession. Ca me rappelle un collègue en 2016 (ou 2017 je ne sais plus) qui se plaignait d’être arrivĂ© trop tard sur le bitcoin parce qu’il valait Ă  l’époque 15.000$. Quelques annĂ©es plus tard, ça valait plus de 50.000, donc acheter « cher Â» Ă  15.000 quand tu peux revendre Ă  50.000 ne me pose AUCUN problème :slight_smile:

2 « J'aime »