Les qualités d'un bon investisseur

Le titre de ce sujet peut certainement sembler un peu présomptueux. Pourtant, à la lecture certains sujets ces derniers temps, je pense qu’il n’est pas superflu de poser quelques bases de l’investissement. Si je voulais faire un jeu de mot lié à l’actualité, j’irais même jusqu’à parler de « piqûre de rappel ».

1. Investir nécessite de la sérénité !
La première chose que tout investisseur doit prendre en compte, c’est la nécessité d’être bien dans sa tête. Le côté psychologique est primordial !

  • ĂŠtre serein cela veut dire ne pas s’empĂŞcher de vivre normalement, obsĂ©dĂ© par ses investissements. Si vos nuits sont l’occasion de faire et de refaire votre portefeuille dans votre tĂŞte, alors c’est que quelque chose ne va pas.
  • ĂŠtre serein c’est donc rĂ©ussir Ă  se dĂ©tacher de son portefeuille. Aussi, chercher Ă  analyser la moindre variation de cours… c’est l’opposĂ© de la sĂ©rĂ©nitĂ©.
  • Consulter son portefeuille 20 fois par jours, c’est Ă©galement un signe que quelque chose ne va pas.

Bon… Lorsqu’on débute en bourse (moi le premier il y a quelques années), avoir ces comportements n’a absolument rien d’anormal. Néanmoins, ceux-ci doivent s’estomper au fil du temps. Enquelques semaines / mois. Si ils persistent, c’est que quelque chose ne va pas :

  • L’allocation du capital / la stratĂ©gie n’est pas bonne
  • Les montants investis sont trop importants et crĂ©ent une certaine peur
  • L’investissement n’est tout simplement pas fait pour vous

Lutter contre ses « démons » ne résoud en aucun cas la situation. Il faut donc être proactif :

  • Modifier sa stratĂ©gie / son allocation du capital
  • Adapter les montants investiszu regard de a’situation financière personnelle du moment
  • Se rendre Ă  l’évidence et admettre que l’on est pas fait pour l’investissement

2. Investir nécessite une prise de conscience psychologique !
Cela peut sembler idiot dit ainsi, mais la bourse ça monte, ça baisse et ça peut même stagner. Il faut donc avoir pleinement conscience, dès le premier € investi, que vous serez imanquablement confronté à une grosse correction / un krach boursier à plus ou moins courte échéance. Vous serez également « victime » d’un marché haussier, mais ça, généralement, on s’y accommodé plutôt pas mal :grin:

Pour revenir à la grosse correction / au krach, ce sont des situations qui demandent une très grande force de caractère. Rester de marbre quand le portefeuille est couleur rouge sang, et ne surtout pas agir sous le coup de la peur / des émotions est la marque des bons investisseurs.
D’ailleurs, il faut avoir conscience que le meilleur moment possible pour acheter une ction, c’est en plein krach, quand les cours ont fortement baissé. Bien sûr, acheter « en pleine boucherie » ça fait peur, et c’est risqué. Pourtant… c’est bien le meilleur des moments. Mais si déjà vous etes capable de ne pas céder à la panique et de conserver vos positions sans sourciller, ce sera déjà très bien !

:arrow_forward: Je me place bien évidemment, lorsque j’écris ces lignes, dans la peau d’un investisseur long terme dans les dividendes.

3. Investir nécessite de connaître sa place et de l’accepter !
Faire preuve de modestie est une nécessité absolue. Cela permet de conserver les pieds sur terre et de ne surtout pas s’enflammer outre mesure. Dans l’investissement, en particulier au niveau qui est le nôtre (investisseurs particuliers), le facteur chance joue un rôle non négligeable.

Il faut toujours avoir en tête que les petits investisseurs que nous sommes ne disposent pas d’informations « de première main » permettant de devancer le marché. Dans un article publié l’an dernier sur mon site, je classais les informations selon leur « fraîcheur ». Allant de la « première main » (information en or) à la « cinquième main » (information périmée depuis des lustres).

Les meilleurs et les plus actifs des investisseurs individuels parviendront à trouver de la « seconde main » et réussiront de très belles performances. La très grande majorité des petits porteurs se contenteront de « troisième main » de qualité plus ou moins bonne. Les plus fénéants, eux, devront se contenter de quatrième main périmée. Les plus naïfs… non, j’ose espérer qu’il n’y en a pas ici (enfin j’espère).

Moi-même je ne fais que de la « troisième main ». En être conscient me permet de toujours conserver une certaine prudence dans ma façon d’investir et dans mes choix de titres.

4. Investir nécessite d’apprendre des autres
Chaque investisseur se doit de se créer sa propre expérience, laquelle s’acquiert avec le temps. Néanmoins, il est important de savoir profiter des expériences d’autrui. Il s’agit de la meilleure façon d’éviter de commettre certaines erreurs qui peuvent parfois coûter très cher (aussi bien d’un point de vue financier que psychologique).

Voilà, j’ai terminé mon pavé de la nuit. En espérant que celui-ci puisse trouver une certaine utilité, tant pour les jeunes investisseurs que pour les plus expérimentés :smiley:

30 « J'aime »

J aime beaucoup. Tellement vrai.
Je rajouterais la régularité et la discipline dans l alimentation de ses positions.
Sinon que du bon !

1 « J'aime »

Tout est dit franchement ! C’est un vrai plaisir de lire des posts sérieux et cohérents sur Moning. Concernant les différents points abordés on ne peux plus clair. :star_struck: Quand on débute ce genre de conseils sont précieux ! Merci à toi :innocent:
PS : petit abonnement à la newsletter effectué. Je vais voir un peu ce que tu proposes. :stuck_out_tongue_winking_eye:

1 « J'aime »

Hello,

Si jamais vous adhérez à ce que @le_Petit_Actionnaire publie, il propose un ebook sur son site qui va beaucoup plus dans le détail.
Cela vous permettra d’avoir un bouquin de qualité et de lui payer ses prochaines vacances à Ibiza :stuck_out_tongue:
A+

6 « J'aime »

:joy::joy::joy:

Je n’aime pas Ibiza (et tout ce qui s’en rapproche)… trop jet set pour moi. Claquer 500€ (ou bien plus) la soirée pour voir / écouter David Solveig (c’est volontaire !) faire crisser la platine, c’est pas du tout pour moi.

Je suis plus mobil home dans un petit village vacances tranquilou de Bretagne :smiley:

2 « J'aime »

Ça mérite de l’épingler ce post! :+1:

3 « J'aime »

En mon nom, je te remercie pour cet apport de grande qualité à la communauté Moning !
Je ne connaissais pas la notion de degrés d’information, étant quasiment sûr de n’être jamais en possession d’info de 1ere ou 2eme mains.

Bravo pour le billet d’info qui aidera très certainement nombre d’entre nous.

C’est avec plaisir :wink:

Pour ce qui est du degré d’information, la présentation que j’en ai faite ainsi que les termes (« première main », …) c’est de moi, pour imager la chose.
L’idée de fond est dire que tous les investisseurs n’ont pas des infos de même qualité, et que pour obtenir les meilleurs d’entre elles ils faut aller de l’avant et ne surtout pas se reposer sur ses lauriers. Et encore, malgré cela, certaines infos resteront toujours inaccessibles aux simples particuliers que nous sommes.

Un très bon ami dispose d’informations de première mains grâce à son travail. Mais ne peut pas en profiter ni en faire profiter. C’est bien dommage, car quand après coup il m’annonce « c’est moi qui bossais sur ce dossier de fusion… » j’ai toujours un peu les boules ! En tout cas sa déontologie (et les contrôles) l’honore.

2 « J'aime »

En effet, posséder ce type d’informations expose aux délits d’initiés ! Et il doit être frustrant de ne pas pouvoir en profiter. C’est tout à l’honneur de votre ami de rester droit dans ses bottes :+1:

Super sujet. Bravo @le_Petit_Actionnaire et merci pour la contribution.

1 « J'aime »

Merci @le_Petit_Actionnaire pour la contribution, sujet épinglé pendant quelques temps !

2 « J'aime »