Next Earth... le futur en marche?

Cette simple phrase de @florian.b a totalement chamboulĂ© mes plans de la fin de semaine. Ne connaissais ni d’Ève ni d’Adam ce projet, ma curiositĂ© m’a poussĂ© Ă  y jeter un oeil. Finalement, plus qu’un oeil, j’ai complĂštement plongĂ© dedans depuis deux jours ! Ce qui Ă©tonnement (ou pas) a coĂŻncidĂ© avec une relative absence de ma part sur Moning :sweat_smile:

Voici donc un petit retour d’expĂ©rience (si on peut parler d’expĂ©rience aprĂšs si peu de temps :sweat_smile:). Pourquoi en parler ici ? Tout simplement parce qu’il peut s’agir d’un investissement potentiel trĂšs profitable (et donc trĂšs risquĂ©) sur le long terme.

NextEarth, qu’est-ce que c’est ?
Il s’agit d’un projet visant Ă  crĂ©er un mĂ©taverse (terme trĂšs Ă  la mode depuis peu) basĂ© sur la planĂšte terre et la blockchain. Le projet a Ă©tĂ© lancĂ© dans le courant de l’étĂ© 2021. Il est donc trĂšs rĂ©cent et offre encore de trĂšs nombreuses opportunitĂ©s.

Le projet s’organise en plusieurs « phases Â».

  • Phase 1 : Il s’agit de la vente (et des Ă©changes) des parcelles de terre (toute la planĂšte est concernĂ©e). Celles-ci prennent la forme de carrĂ©s de 10 mĂštres sur 10 mĂštres. Le projet est actuellement en phase 1.

  • Phase 2 : Celle-ci introduira le dĂ©veloppement Ă©conomique des diffĂ©rentes parcelles. Les participants au projet (dĂ©tenteurs de parcelles) donnent leur avis sur le dĂ©veloppement de celui-ci.

  • Phase 3 : C’est lĂ  que prendra vĂ©ritablement naissance le « mĂ©taverse Â», avec l’introduction des avatars et la mise en place d’un vĂ©ritable eco-systĂšme numĂ©rique / rĂ©alitĂ© virtuelle. Chaque entitĂ© du mĂ©taverse sera alors financĂ© « de l’intĂ©rieur Â».

Pour tous ceux qui voudraient en savoir plus, NextEarth a mis en place un livre blanc (en anglais) détaillant tout avec précision.

Le fonctionnement de la plate-forme
L’achat des parcelles se fait uniquement via crypto-monnaie. Les connaissances en la matiĂšre sont assez limitĂ©es, mais je m’en suis sorti. Le plus compliquĂ© pour moi aura Ă©tĂ© de connecter mon portefeuille de crypto monnaies au site. Si j’avais suivi, des le dĂ©but, les vidĂ©os explicatives
 j’aurai pu Ă©viter de perdre de longues heures Ă  galĂ©rer. Car aussitĂŽt la vidĂ©o visionnĂ©e et les explications appliquĂ©es
 tout a bien fonctionnĂ© :joy:

Une fois que le portefeuille de crypto-monnaies est alimentĂ©, il devient possible de commencer Ă  acheter des parcelles. Le prix de celles-ci varie selon le pays dans lequel elles se trouvent. En France, la parcelle « construite Â» (je la nomme ainsi en opposition aux parcelles de mer et Ă  celles de « forĂȘts Â» revient actuellement Ă  0,45€. Ainsi, acquĂ©rir votre maison au sein du mĂ©taverse ne vous reviendra pas, Ă  l’heure actuelle, Ă  plus de 3€.

Bien sĂ»r, dans l’optique des phases 2 et 3, il est possible d’acquĂ©rir
 tout ce qui existe sur Terre et qui n’a pas encore Ă©tĂ© achetĂ© par quelqu’un d’autre (sauf Ă  le lui racheter). N’espĂ©rez donc pas obtenir la Tour Eiffel pour une si modique somme ! Mais d’autres opportunitĂ©s existent bel et bien. Une centrale nuclĂ©aire ou un hĂŽpital, ça vous branche ?

En outre, une (petite) partie des sommes rĂ©coltĂ©es via la vente des parcelles est reversĂ©e Ă  des associations de protection de l’environnement.

Ce que j’en pense
Personnellement je trouve ce genre vraiment trĂšs trĂšs intĂ©ressant ! Les risques sont grands (et nombreux) que quelque chose cloche et fasse dĂ©railler la machine. Mais si tout se passe bien
 Cela peut Ă©galement ĂȘtre le jackpot.

  • J’ai ratĂ© les « grandes dĂ©couvertes Â» car je n’était pas encore nĂ© Ă  l’époque de Christophe Colomb et consorts.

  • J’ai ratĂ© l’essor du Bitcoin, alors mĂȘme que je m’y Ă©tait (trĂšs vaguement) intĂ©ressĂ© au dĂ©but des annĂ©es 2010.

J’ai donc dĂ©cidĂ© de ne pas laisser passer ce train du mĂ©taverse (avec le secret espoir qu’il ne dĂ©taille pas).

Comment je vais m’y prendre
Je possĂ©dais dĂ©jĂ  un petit portefeuille de crypto-monnaies. J’avais donc les bases « basiquement basiques Â» du fonctionnement de celles-ci. AlliĂ©es aux bases (un peu plus solides) que je possĂšde en investissement, j’ai dĂ©cidĂ© de prendre une partie de mes plus-values latentes en crypto (sans jamais repasser par de l’€ afin d’éviter l’imposition). Pour le moment j’ai mis un peu plus de 600€ dans l’achat de parcelles. J’envisage trĂšs sĂ©rieusement de piocher encore plus dans ces plus-values, et ce Ă  court terme.

Qu’est-ce qu’on a aujourd’hui pour 600€ ?
A vrai dire, pas mal de choses. En effet, je le suis dĂ©jĂ  porte acquĂ©reur d’un certain nombre de biens :

  • Une bonne dizaine de maisons individuelles
  • La quasi totalitĂ© d’un domaine de 3 hectares, et un morceau pas nĂ©gligeable d’un autre d’une soixantaine d’hectares.
  • Deux barrages hydroĂ©lectriques
  • Une clinique.
  • Les Ă©lĂ©ments nĂ©vralgiques d’un petit aĂ©roport.
  • Deux parking situĂ©s au coeur de deux grandes villes de province.
  • Et pas mal de petites parcelles qui en elles-mĂȘmes ne valent pas grand chose, mais qui obligeront d’autres « investisseurs Â» Ă  passer par moi si ils veulent faire quelque chose de leurs propres parcelles.

Vous l’aurez compris, comme en bourse, je diversifiĂ© grandement. Mais entre l’aĂ©roport et les parking, on sent bien l’influence de Vinci :joy:

Encore une fois, il s’agit lĂ  de quelque chose de trĂšs risquĂ© financiĂšrement. Je dĂ©conseille donc fortement de s’y lancer sans avoir bien pensĂ© le pour et le contre. Pour ma part, le seul risque que je prends, c’est de perdre mes plus-values rĂ©alisĂ©es sur les crypto-monnaies.
Je sais que le mĂ©taverse est sujet Ă  dĂ©bats, mais je trouvais intĂ©ressant d’évoquer un peu plus en dĂ©tails ce projet ici mĂȘme.

À noter que les statistiques avancĂ©es sur le site placent la France comme Ă©tant l’un des pays les plus demandĂ©s.
Au cours de 7 derniers jours, c’est celui qui a vu le plus de parcelles se vendre 472k, contre « seulement Â» 344k aux US (numĂ©ro 2) et 78k en Allemagne (numĂ©ro 3).

Édit : J’ai hĂ©sitĂ© Ă  mettre ce projet soit dans « investissement Â», soit dans « crypto-monnaies Â». J’ai finalement optĂ© pour le premier. N’hĂ©sitez pas Ă  changer cela (@lateam) si vous estimez qu’il n’est pas Ă  sa place.

6 « J'aime »

Projet trĂšs intĂ©ressant je m’y suis penchĂ© cette aprĂšs-midi .
Nous avons la chance d’avoir un patrimoine colossal, alors si des gens sont pret a prendre le risque mettais un billet sur les chĂąteaux, les basiliques etc peut-etre intĂ©ressant .

Tres bon resumé !

1 « J'aime »

D’autant plus que chacun peut acheter des parcelles n’importe oĂč dans le monde !

Elle me semble intĂ©ressante cette nouvelle fonciĂšre « Little Shareholder Properties Â» 
 :thinking: :rofl:

Ca ressemble Ă  cette arnaque de 2005 (aux dĂ©buts de l’Internet) :

Je vois pas l’intĂ©rĂȘt mais je suis certain que sa va spĂ©culer fort sur les metarvers
 Je trouve le principe du metavers d’une idiotie sans nom c’est de nouveau un outils pour faire oubliĂ© aux gens qu’ils sont de bon petit travailleurs et leur vendre toutes les merdes dont ils n’ont pas besoin
 Franchement ce genre de choses va finir de dĂ©truire la planĂšte et crĂ©er encore plus d’écart de richesse je vois bien les gens finir par « vivre dans leur mĂ©tavers » sans avoir eu de vrai relation avec des personnes physiques
 Regarder les hardcore gamers qui cesse de vivre tellement ils sont plonger dans leurs jeux(ou leur univers)

1 « J'aime »

Le sujet est trĂšs intĂ©ressant et merci @le_Petit_Actionnaire pour l’avoir mis en lumiĂšre.

Effectivement, les risques sont trĂšs Ă©levĂ©s mais ça n’empeche pas de tenter l’aventure pour les plus curieux.

Mais quand mĂȘme, faut pas oublier ce que tu achĂštes. Tu achĂštes une entrĂ©e sur une base de donnĂ©es oĂč ton nom est rattachĂ© Ă  des coordonnĂ©es et oĂč aucune loi ne s’applique.

Quelle diffĂ©rence avec ces vieux services qui ont eu une certaine mode oĂč tu pouvais acheter une Ă©toile Ă  ton nom et recevoir un certificat ?

1 « J'aime »

D’ailleurs ça existe toujours second life ? :thinking:
C’était un peu ce concept de vivre une vie parallĂšle via son avatar.
Certains arrivaient mĂȘme Ă  en tirer des revenus justement, en en y vendant des objets, des maisons, 

Y a eu un gros effet de mode, et finalement aujourd’hui je ne sais mĂȘme pas si ça existe toujours


En tout cas cela marchera forcĂ©ment, car cela fait toujours rĂȘver des gens, de tenter de vivre une vie qu’ils n’auront jamais IRL, faute de moyen, de personnalitĂ© trop rĂ©servĂ©, de contrainte physique, 


3 « J'aime »

Je cherchais le nom de ce jeu l’autre jour car ce metaverse (Facebook) me faisait penser à Second life

Du genre mais ça existe déjà en fait

Il existe toujours selon Wikipedia

2 « J'aime »

Dans l’état actuel des choses, mise Ă  part tout ce qui est liĂ© Ă  la blockchain, sĂ»rement pas grand chose. C’est avec le temps, et le dĂ©veloppement du projet qu’on pourra vraiment juger.
D’aprĂšs la map road, la phase 2 est prĂ©vue pour le T3 2022. LĂ  oĂč les « ventes d’étoiles » n’ont jamais eu pour but d’évoluer vers quoi que ce soit.

Il est lĂ©gitime de faire le rapprochement. Mais le succĂšs d’un projet doit aussi beaucoup Ă  l’évolution des consciences (modes de pensĂ©es). Au dĂ©but des annĂ©es 2000 internet commençait seulement Ă  vraiment se dĂ©mocratiser. L’heure des « mondes parallĂšles » n’étaient pas encore venue. L’écart avec le « monde rĂ©el » Ă©tĂ© bien trop grand, et la technologie bien trop limitĂ©es. Aujourd’hui, aprĂšs 15 ans de rĂ©seaux sociaux, les choses sont radicalement diffĂ©rentes.

1 « J'aime »

Je suis toujours Ă©tonnĂ© par l’imagination de certaines personnes pour crĂ©er ce genre de projet. Je n’y comprends pas grand chose et je ne vois surtout pas l’objectif (je suis certainement trop terre Ă  terre mais Ă  part rĂ©cupĂ©rer de l’argent sur du vent, je ne vois pas l’intĂ©rĂȘt). Et vu que je ne comprends pas, je n’y investirai mĂȘme pas 1€.

4 « J'aime »

En fait ce que vous appellez « imagination » n’est rien d’autre que la science fiction qui commence Ă  devenir rĂ©alitĂ©. J’exagĂšre peut-ĂȘtre un peu, mais les promoteurs de ce projet n’ont rien inventĂ© / imaginĂ©. Ils transcrivent juste dans le monde rĂ©el ce qui justement n’était, jusqu’à prĂ©sent, que de l’imaginaire.

Hello,

Qu’est ce qui diffĂ©rencie Next Earth de ses concurrents (exemple Earth2) ?
Je trouve les projets trÚs intéressant mais trop avant-gardiste pour générer un rendement récurrent.

La concurrence est un point primordial qui rend Ă  mes yeux le concept inutile.

La Terre rĂ©elle est unique et c’est justement ce qui donne de la valeur Ă  un terrain. Un terrain X n’existe nul part ailleurs.

Alors que ces planĂštes virtuelles, demain t’en auras 10 000, du coup le concept de raretĂ© d’un terrain n’a plus trop de sens selon moi.

1 « J'aime »

Ce n’est que mon avis personnel, mais dans ce genre de projet, le timing (et la chance) sont deux choses extrĂȘmement importantes pour pouvoir espĂ©rer rĂ©ussir. Earth2 semble avoir Ă©tĂ© lancĂ© plusieurs mois avant Next Earth. On peut donc penser que le premier a un gros avantage.

Mais une question se pose
 N’était-il pas trop tĂŽt ? Car Next Earth bĂ©nĂ©ficie d’un « atout » Ă©norme
 Le projet a Ă©tĂ© lancĂ© peu ou prou en mĂȘle temps que Facebook changeait de nom pour devenir MĂ©ta. Il ne fait aucun doute, pour moi, que le changement de nom de Facebook a Ă©tĂ© Ă©tudiĂ© des mois / des annĂ©es durant, et que le fait de passer Ă  l’acte signifie quelque chose
 Car on ne change pas, « juste comme ça », le nom et l’identitĂ© visuelle de l’une des marques les plus connues du monde.
De plus, en se lançant de façon simultanĂ©e, Next Earth a donc probablement profitĂ© d’une publicitĂ© inespĂ©rĂ©e quant au mĂ©taverse. D’autant plus que le projet Ă©tant tout jeune, les prix d’acquisitions des parcelles ,« tuilles » est trĂšs trĂšs faible comparĂ© Ă  Earth 2. Rien de mieux pour attirer la masse et ainsi pour pousser chacun Ă  participer.

1 « J'aime »

Nous sommes d’accord, il n’y aura pas de REIT Boy 2.0 
 :sunglasses:

Avec le mĂ©taverse on serait plutĂŽt dansle « 3.0 » que dans « 2.0 ». Donc c’est nickel :joy:

1 « J'aime »

ça va trop vite pour moi tout ça 
 je viens à peine de passer à la Fibre 
 :sweat_smile:

2 « J'aime »

Qu’est-ce que je devrais dire
 J’en suis encore Ă  l’ADSL 2+. Ce n’est toujours pas fibrĂ© par chez moi


Mais j’ai «  »« acquis »"" une partie d’une mine d’uranium au Niger et une partie d’une raffinerie en Arabie Saoudite. Les matiĂšres premiĂšres c’est la base :joy:

2 « J'aime »

Cela reste un pari, qui s’il avùre juste, sera un gros coup gagnant.

De mon cÎté, je crois plus aux jeux vidéos issus de la bockchain qui pullulent en ce moment.
OĂč NFT et loisirs s’associent pour de le l’investissement/divertissement.

Beaucoup de projets donc forcément il y aura des perdants et gagnants

J’ai cru entendre que Microsoft allait lancer son metaverse, je vois bien tous les Gafa (pardon Gama
) s’y mettre du coup.