Portefeuilles de Yerhal

Bonjour a toutes et tous.

Après de nombreux mois a roder sur le forum tout en restant dans l’ombre, je vous partage mes portefeuilles : PEA / PEA-PME / et une position d’air liquide en nominatif pur (pas opti je sais mais c’est … compliqué)
Il y en a pour tous les gouts dedans, de la petite et de la grosse, de la pépère et de la vénère, et même un petit ETF pour quand je ne sais pas quoi acheter (avec des vrais morceaux de suisse dedans). Certaines de mes positions sont extrêmement rares sur ce forum (mais copiez pas hein :stuck_out_tongue: )

J’y investi environ 500€ par mois, et je vais tenter de faire un suivi mensuel (si j’y pense, c’est pas gagné)

Dans mon viseur sur PEA :

  • entrer sur Total et Saint Gobain mais pas au prix actuels,
  • renforcer ma ligne Basler AG quand le PER pĂ©tĂ© aura un peu dĂ©gonflĂ©,
  • reprendre du LVMH mais la aussi j’attends une respiration.

Sur PEA-PME :

  • ouvrir des lignes sur moulinvest et BE semiconductor (quand je l’alimenterai un peu en liquiditĂ©s, mais pour l’instant pas ma prioritĂ©)

Salut… très européen ton pea là où beaucoup préfère s’arrêter sur les actions françaises… certainement à cause du prélèvement à la source non récupérable sur pea sur les actions étrangères…

1 « J'aime »

Je suis d’accord avec fab.j, les actions non francaises dans le PEA, ce n’est pas optimisé d’un point de vue fiscal (prélèvement à la source non récupérable).

Avoir air liquide en nominatif pur, ça ne me choque pas car ca te permet de garder de l’espace dans ton PEA pour d’autres investissements.

A vrai dire mes actions non françaises sont des actions sur lesquelles j’anticipe une forte croissance et pour lesquelles je n’ai pas d’équivalent (dans les chiffres ou secteurs) coté français.
Le dividende est dans ce cas pour moi un point mineur puisque je vise la plus-value dessus, e n’irais par contre pas chercher une entreprise de rendement hors france en effet, la perte serai trop importante.

Petite mise a jour rapide, les choses bougent pas mal de mon coté, je vais d’ici la fin du mois de février/début mars entamer le transfert de mon PEA (pour des histoires de gros sous of course)

Afin de réduire au maximum le temps de transfert je vais solder pas mal de lignes et reconcentrer les restantes dans les prochaines semaines (en priorité celles proches de mon PRU et/ou les résultats annuels ont été annoncés, faciles a racheter après le changement si le cours n’a pas trop bougé).

J’ai commencé dès aujourd’hui avec la sortie de STM et le renfort de ma ligne Alfen.

J’aime bien tes portefeuilles, beaucoup de valeurs européenne.
Comment les sélectionne-tu ?
Je vois que tu change de PEA, tu Ă©tais chez quel courtier ?

Mon PEA était jusqu’ici détenu dans ma banque (BNP), mais avec des frais négociés auprès du directeur de l’agence (un bon ami de la famille) pour être alignés avec les frais des courtiers en ligne.
Malheureusement il est parti a la retraite en janvier, et l’on m’a bien fait comprendre que je pouvais a présent me brosser pour les frais. J’ai prévenu que si la banque me facturais le moindre frais de garde c’était finito pour moi (car face a la concurrence en ligne, BNP c’est la préhistoire hein). Frais qui devraient tomber sous peu, tout comme mon départ.

La sélection de valeur hors gros noms du cac est en général assez laborieuse.
Je veux des entreprises :

  • positionnĂ©es sur des secteurs porteurs sur les prochaines annĂ©es (Ex : Nemetschek pour la numĂ©risation des mĂ©tiers du BTP / Steico et Scuiker frames pour la rĂ©novation Ă©nergĂ©tique et Ă©cologique / Basler pour les besoins toujours croissants d’optiques (camĂ©ras de surveillance, automatisation des chaines d’usines …))
  • avec des finances saines (obligatoirement rentables / dette faible / pas de marge nette trop faible)
  • avec des bonnes politiques de retour a l’actionnaire (dividendes, rachats d’actions…), tout en restant facilement soutenables, et croissants dans le temps (si possible, car beaucoup de ses entreprises sont encore « jeunes », il y a donc un manque de recul)
  • mais avec des capitalisations suffisamment faibles pour pouvoir se dĂ©multiplier avec le temps.
  • tout en restant a l’écart de pas mal de secteurs qui ne me plaisent pas : finance, immobilier, constructeurs d’a peu prĂŞt tous les vĂ©hicules (a part les yachts privĂ©s bien sur :smile:)

Ces recherches me prennent très longtemps mais je suis satisfaits des entreprises sélectionnées … j’ai aussi quelques cibles au danemark ou en suède mais impossible de les acheter via mon courtier actuel (autre point de désaccord)

1 « J'aime »

Aurait-tu des vues sur CATANA :thinking:?

J’ai une préférence pour les constructeurs italiens : italian sea group et san lorenzo … ces 2 valeurs sont dans les yachts et megayachts.
Si je devais en prendre une en France, je préfère Fountaine Pajot a Catana ou Beneteau. :slightly_smiling_face:

J’ai profite pour dire que, comme annoncé j’ai purgé une bonne partie de mes lignes (notamment étrangères) pour un transfert le plus rapide possible. Je suis actuellement a 8 lignes, et je lance la procédure en fin de semaine si la bourse ne poursuit pas sa correction amorcée vendredi dernier.